Comment réussir la création de son site internet ?

Comment réussir la création de son site internet ?

La présence d’une entreprise sur la toile est désormais incontournable et force est de constater que les offres de services et plateformes se multiplient à un rythme effréné. Indépendamment de l’outil ou du prestataire, la priorité sera la stratégie et la compréhension de votre site web par les moteurs ET par vos futurs prospects/clients.

La réalisation d’un site web ne peut donc pas se limiter à son seul graphisme, bien souvent subjectif, ni à son développement, mais bien à la manière par laquelle il sera perçu par les moteurs en vue de son positionnement dans les résultats de recherche et par les internautes. Ces visiteurs seront amenés à visiter le site web de manière directe, ils accèdent au site sans passer par les moteurs de recherche (exemple publicité traditionnelle, mailing, signature web, carte de visite, …) ou indirecte via des recherches spécifiques, également appelées « mots clés » sur des moteurs de recherche.

Cette phase « d’acquisition de trafic qualifié » une fois correctement mise en place, c’est le site web qui aura le rôle de convertir les visiteurs, tant par son graphisme, que par la qualité de son contenu (textes, images, vidéos, etc.) ou de sa compatibilité avec les nouveaux supports que sont les Ipad, tablettes et autres smartphones.

Faut-il rédiger des textes « optimisés » pour les moteurs ou pour les internautes ?

Jusqu’il y a peu, de nombreuses entreprises axaient la rédaction de leurs textes afin d’être « bien perçu », entendez bien référencés, par les moteurs de recherche, Google en tête.

Les rédacteurs web, bien souvent des prestataires offshores payés quelques euros le texte, avaient alors pour mission de rédiger des textes mettant des mots clés à toutes les sauces, parfois même à chaque phrase, rendant la lecture aussi indigeste que productive.

Rapidement, les moteurs de recherche ont adapté leurs algorithmes, et sont à présent capables d’identifier ces textes de qualité médiocre et de leur préférer des textes de meilleure qualité.

Mais qu’entend-on par texte de qualité ?

A l’instar d’un magasin faisant de la publicité ciblée, le but principal d’un site web n’est pas d’attirer de nombreux « visiteurs » mais bien des prospects et clients potentiels.

Se positionner dans les premiers résultats de Google sur des mots clés bateau et attirer les internautes vers un site duquel ils s’enfuiraient rapidement faute de trouver une réponse à leurs attentes est une perte de temps et surtout d’argent. En effet, suivant le slogan « on n’a pas une deuxième chance de faire la première bonne impression », faire fuir ces visiteurs peut avoir un effet irrémédiable, réduisant considérablement le retour sur les investissements consentis dans la réalisation du site et de ses contenus.

Comment contenter les moteurs ET les internautes ?

C’est certain, les mots-clés restent malgré tout très importants afin d’aider les algorithmes de Google, Bing et consort à faire apparaître le site dans leurs résultats de recherche.

La recherche des « bons mots-clés », entendez des locutions de mots pouvant convertir le visiteur en éventuel prospect ou client, est donc la phase prioritaire. Pour cela, il existe de nombreuses astuces et outils (gratuits ou payants) pouvant aider à déterminer les requêtes les plus recherchées par les internautes. De nombreuses recherches seront sans doute nécessaires afin de déterminer quels sont les mots-clés correspondant au mieux aux produits et services proposés par le site web et entrant en adéquation avec les attentes des visiteurs.

Créer un site internet, oui. Mais quel type de site choisir ?

Il existe plusieurs types de site web, du plus simple au plus complexe, et tous ont une raison d’être.

Suivant le secteur d’activité, la taille de l’entreprise ou encore l’étendue de sa zone de chalandise, l’investissement dans un site vitrine, catalogue ou e-commerce dépendra avant tout de la stratégie commerciale souhaitée.

De nombreux commerçants optent pour du « Store to web », entendez « amener leurs clients à continuer leurs achats sur la toile ». D’autres pensent au contraire que le « consommer local » est plus important, tant philosophiquement que pour des questions écologiques et adoptent une attitude « Web to Store ». Le web to store reste une valeur sûre car il n’est de meilleur vendeur que le commerçant en personne.

Les deux variantes restent néanmoins intéressantes et peuvent même être combinées afin d’améliorer le nombre de clients en magasin et continuer à les servir en ligne et éviter ainsi qu’ils ne se dispersent vers d’autres prestataires.

La préparation de cette présence en ligne devra tenir compte des avancements technologiques et stratégiques du moment ainsi que des moyens humains de l’entreprise pour le remplissage et le maintien du site.

En effet, la plus grande faiblesse de la plupart des sites web est le manque de contenus textuels dans lesquels Google, Bing et autre Yahoo détectent les « mots-clés » générateurs de visites.

Site dynamique ou site statique ?

Ces termes peuvent paraître anodins mais influencer pourtant sur le coût du site web ou de son maintien.

Un site statique est un site dont le nombre de page et le contenu sont fixés dès le départ du projet. Sa marge d’évolution est relativement réduite et toute modification entraînera une prestation du webmaster qui l’a conçu. Cela implique également que le propriétaire du site peut se retrouver en position de faiblesse par rapport à ce prestataire. Certains webmasters développant le site sans utiliser un langage universel, il sera très difficile pour un nouveau prestataire de reprendre la main.

Les sites statiques sont principalement utilisés pour des sites vitrine « design » car ils permettent une grande liberté graphique.

Le site dynamique est avant tout un outil pouvant afficher des données suivant le comportement des internautes. On le dit dynamique car il exploite des données stockées dans des « bases de données.

Tous les sites peuvent être dynamiques, et ce quels que soient leur taille, le nombre de pages, de langues, d’images, etc.

Le plus gros avantage des sites dynamiques est sans doute la facilité avec laquelle ils permettent la mise à jour de leurs contenus, l’ajout de pages, de produits, de services, d’images, de vidéos et autres PDF, sans aucune connaissance informatique.

En effet, la plupart de ces sites sont dotés d’un outil d’administration nommé CMS (Content Managment System) qui, suivant le type de CMS, donnent accès en tout ou partie du site.

Créer son site soi-même ou faire appel à un professionnel ?

La question pourrait se poser dans de nombreux secteurs d’activité ! Si vous souhaitez faire quelques travaux chez vous et êtes bricoleurs, vous trouverez sans aucun doute de nombreux tutos sur le net qui vous permettront de mener à bien cette mission à moindre coût.

Si vous souhaitez par contre construire une maison, il est fort probable que cette tâche soit trop importante pour l’assumer seule.

Il vous faudra avant tout faire appel à un architecte avec qui vous devrez mettre à plat toutes vos idées, besoins, envies, … Dans le web, c’est ce qu’on appelle le débriefing !

Cet architecte devra élaborer des plans et maquettes tout en essayant de rencontrer les contraintes et obligations cadastrales imposées par l’état ou la commune afin que le projet soit accepté. Ce sera la partie Ergolayout et design !

Il faudra ensuite construire la maison, avec les différents prestataires que cela implique, le choix des bons matériaux, etc. C’est ce qu’on appel le développement de site !

La maison construite, il faudra la décorer, l’agrémenter et faire en sorte qu’elle vous ressemble et soit la plus conviviale possible. Vos amis, voisins et connaissances qui viendraient visiter votre maison s’y sentirait alors tellement bien qu’ils n’hésiteraient pas à y revenir mais aussi à en faire écho auprès de leurs contacts ! C’est ce qu’on appelle l’optimisation de contenus !

Différence entre référencement et positionnement ?

Le terme référencement est depuis bien longtemps galvaudé et chaque prestataire vous garantira un « référencement optimum », mais qu’en est-il exactement ?

Comme son nom l’indique, le référencement d’un site web ou d’une page n’est que sa présence au sein d’un annuaire ou moteur de recherche en tant que « référence ». Autrement dit, si votre site est positionné à la 150ème page, vous ne pourrez en vouloir à votre prestataire ayant vendu un référencement naturel puisqu’il apparaît (certes loin) dans les résultats du moteur de recherche.

Le positionnement serait un mot plus indiqué lorsqu’on souhaite voir apparaître son site web dans les premiers résultats de Google, Bing et autres moteurs de recherche sur des mots clés spécifiques.

Mais cette position si durement acquise n’est pas due uniquement à la qualité du site web ou de son contenu textuel. De nombreux facteurs externes peuvent en effet jouer un rôle important sur le positionnement d’un site web dans les premiers résultats d’une requête.

L’âge du site, le nom de domaine ou encore la qualité du serveur d’hébergement peuvent y jouer un rôle mais le principal sera la notoriété du site web !

Mais qu’entend-t’on par notoriété web ?

Imaginons que votre site soit un joueur de Football et Google le sélectionneur national, celui qui vous permettra de jouer dans l’équipe nationale lors de la prochaine coupe du monde.

En « référençant » votre site web auprès des moteurs, soit via le formulaire de soumission prévu à cet effet, via les Webmaster Tools ou encore un backlink placé sur un site déjà indexé, il sera au même stade qu’un footballeur débutant ayant acheté sa licence à la fédération. Cela n’en fait pas pour autant un joueur d’exception.

A force d’entrainements, de formations et compétitions, le joueur augmentera sa qualité de jeu et gravira les divisions pour atteindre un haut niveau. Il en est de-même lors de l’optimisation technique et manuelle d’un site web, grappillant ainsi chaque jour quelques places dans les résultats de recherche.

Mais pour que le sélectionneur national s’intéresse à vous, vous devrez « vous faire un nom » dans le milieu du football en participant à des tournois, des compétitions, être interviewé par des journalistes, mis en avant lors de récompenses, etc.

La notoriété web d’un site internet est basée sur le même canevas. Plus le web parlera de vous (de votre site web), plus les moteurs lui reconnaîtront une certaine « éligibilité » pour répondre aux recherches des internautes. La présence dans des blogs, forums, annuaires, sites d’actualité et autres réseaux sociaux sont autant de critères pouvant être pris en compte par les moteurs de recherche afin de privilégier votre visibilité à celle de vos concurrents !


Source : https://www.journaldunet.com/solutions/seo-referencement/1493297-comment-reussir-la-creation-de-son-site-internet/